L’IFHIM est un centre international de formation qui offre le processus de formation humaine intégrale.

Celui-ci sous-tend des programmes structurés de formation, des sessions, des ateliers, des conférences ou des rencontres personnelles.

­

L’IFHIM reçoit annuellement au-delà de 300 étudiants et étudiantes provenant du Québec, du Canada, mais aussi, depuis la fondation de l’IFHIM,  de plus de 90 pays des cinq continents.

­

L’IFHIM a été fondé en 1976 par Dr Jeannine Guindon. Aujourd’hui décédée, Dr Guindon était psychologue, psychothérapeute, professeure et conférencière de réputation internationale. Après vingt-cinq années de recherche et d’applications à la formation du personnel oeuvrant dans les milieux de rééducation, la discipline de la psychoéducation, conceptualisée par Dr Guindon, a été officiellement reconnue, en 1971, par l’Université de Montréal.

­

L’IFHIM est, depuis 1984, sous la direction de Marie-Marcelle Desmarais, M.S.S., accompagnée d’une équipe d’une vingtaine de professionnels spécialisés dans des programmes de l’IFHIM et préparés pour la formation humaine intégrale par l’actualisation des forces vitales humaines. Travailleuse sociale, professionnelle et formatrice, Marie-Marcelle Desmarais est reconnue internationalement pour ses différents travaux scientifiques:

­

• la relecture des expériences vécues par l’actualisation des forces vitales humaines

• les contre-forces qui paralysent l’actualisation des forces vitales humaines et qui se

manifestent dans les interactions

• le projet collectif pour un engagement social

• le charisme et l’actualisation des forces vitales humaines

• comment devenir bâtisseur de ponts pour la paix au cœur des différences

• comment se préparer comme « secouriste pour la paix »?

• et dernièrement pour ses recherches sur la restauration des forces vitales humaines dans

l’expérience traumatique.

­

Ses travaux et voyages de formation dans différents pays confirment le rayonnement international de l’IFHIM.

S’appuyant sur la discipline conceptualisée par Dr Jeannine Guindon, des professionnels de l’IFHIM ont poursuivi la recherche et font des découvertes scientifiques théorico-cliniques, pédagogiques, ce qui a permis de conceptualiser et de concrétiser le processus de formation humaine intégrale. Mentionnons entre autres, les travaux majeurs, précédemment cités de Marie-Marcelle Desmarais, ceux de Claire Hamel et ceux de Rita Beauchamp. Claire Hamel a démontré la présence d’une fausse représentation à l’intérieur d’une dynamique à noyau névrotique. Elle a également montré comment aider une personne à sortir d’une fausse représentation et ainsi acquérir une plus grande liberté intérieure. Rita Beauchamp a étudié comment l’hostilité affecte la croissance de la personne et comment l’aider à se situer face à son hostilité.

Le processus de formation humaine intégrale est issu de ce long et rigoureux travail de recherche scientifique, fait à partir d’observations relatives au cheminement des personnes.

La formation humaine intégrale met l’accent sur le cheminement personnel à partir d’expériences vécues en vue de l’acquisition d’une autonomie accrue et d’une plus grande ouverture à l’entourage et aux autres. Elle vise aussi à ce que les personnes, à cause de cette ouverture, apprennent à se concerter avec d’autres pour susciter des changements qui apportent un bien-être, plus de paix et de vie aux personnes de divers milieux. La force vitale de l’amour apprend à regarder les personnes comme des personnes au-delà des différences. C’est ainsi que la transformation personnelle faite à partir d’un travail en profondeur sur soi-même, en interaction avec d’autres, appelle à contribuer à une transformation sociale. Les étapes de formation permettent ce processus évolutif. La personne en formation est invitée à prendre conscience de ses forces vitales humaines et de sa façon de les actualiser malgré les obstacles rencontrés. Selon l’étape de formation, elle peut également cheminer en regard de ses contre-forces qui peuvent la paralyser dans la prise de certaines décisions et dans son ouverture à soi et à l’autre.

L’actualisation des forces vitales humaines est complexe mais elle réfère principalement à la capacité de la personne de s’engager envers un objectif réaliste, significatif et ouvert à soi et aux autres, de prendre les moyens et le temps appropriés, grâce aux renoncements et aux choix qu’elle perçoit et discerne comme étant nécessaires pour arriver à l’objectif, en persévérant malgré les obstacles rencontrés,en raffinant ses moyens à travers ses apprentissages et la maîtrise qu’elle acquiert, à cause de la force vitale de l’amour qui l’amène à s’ouvrir à toute personne au-delà des différences. Et cela, dans les décisions les plus concrètes de la vie quotidienne!

Luc Corriveau

Directeur pédagogique

Direction

Jeannine Guindon, Ph.D.
Fondatrice

Marie-Marcelle Desmarais, CND, M.S.S.
Directrice générale

Claire Hamel, osu, M.A.
Directrice générale adjointe

Luc Corriveau, M.A.
Directeur des programmes