Publications

Au cours de son histoire, l'IFHIM a produit diverses publications, revues, articles ou livres. Qu'ils s'agissent d'articles scientifiques ou de témoignages issus du terrain, à chaque fois un même objectif: faire découvrir les différents aspects de la Formation Humaine Intégrale pour une plus grande fécondité.  

Sans frontières, les forces psychologiques

De 1986 à 1997, la revue Sans frontières les forces psychologiques est parue au printemps et à l’automne. Chaque numéro présente un ou quelques articles à teneur scientifique. Elle se veut un outil de recherche, de formation et de relance et s’adresse surtout aux personnes formées à l’IFHIM. Elle présente l’évolution des découvertes faites en lien avec le modèle théorique de la formation humaine intégrale.

La vie sans frontières

Les publications de la revue La vie sans frontières veulent susciter l’échange et le partage des expériences cliniques à portée individuelle et sociale faites au fil des ans à partir de l’approche psychologique découverte et conceptualisée par Jeannine Guindon Ph.D., découverte approfondie et systématisée avec la collaboration de l’équipe professionnelle de l’IFHIM.

Magazine de la personne

De juin 1998 à novembre 2012, douze numéros du Magazine de la personne ont permis de franchir une nouvelle étape : partager les fruits d’une recherche sur la formation humaine intégrale qui se faisait depuis cinquante ans, non seulement à ceux et celles qui avaient approfondi cette formation, mais aussi avec le grand public.

Collection Jeannine Guidon

Cette collection présente deux numéros sur Jeannine Guindon, fondatrice de l’Institut de formation humaine intégrale de Montréal. 

Jeannine Guindon :

Une vie vouée à la croissance

de la personne (mai 2005).

Jeannine Guindon, Ph.D.

Une pionnière, une chercheuse,

une femme de science (juillet 2012).

Livres & articles

La Formation Humaine Intégrale a également inspiré différents ouvrages et articles. 

Une ancienne étudiante partage son expérience au Congo dans un livre 

«Au début, elles baissaient la tête, elles pleuraient. Après l’accueil et l’entretien, elles redressaient la tête et pouvaient me regarder dans les yeux…»,  témoigne Sœur Bibiane Cattin, qui a travaillé, à l’extrémité orientale de la République démocratique du Congo, avec des femmes violées par des hommes armés....